Phénix 5m/3m/3m

Les arbres centenaires du Parc Dumoulin semblent construire une cathédrale Baroque
pour révéler dans des puits de lumière et des contres jours les sculptures d'Yves Guérin.
C'est dans cette approche "religieuse" qu l'interrogation sur la forme nous engage à être présents dans la sculpture.
Les thèmes "sacrés" choisis par l'artiste,transposés dans l'ordre du profane par la matière du rail en acier,font écho à l'Histoire de l'Art dans un palimpseste où se superposent les oeuvres du passé.En effet,la sculpture d'Yves Guérin se situe dans un temps arrêté entre apparition et disparition elle est entre la rigidité du rail brut et la vitalité du métal modelé à la forge,elle est également prompt à disparâitre dans un feuillage ou à apparâitre dans un éclat de lumière.
De même quand son interprétation nous parâit insaisissable nous percevons profondément dans la matière,par l'énergie qui en émane et son mouvement,la pertinence d'un titre par l'éblouissement de la mémoire.

Elsa Ombrie

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau